Fermer ×
Votre adresse e-mail a été enregistrée.
Vous recevrez les informations de Spirou et des éditions Dupuis.
Indiquez votre e-mail pour recevoir la lettre d'information de Spirou et des éditions Dupuis.

Émile Bravo

Une vision personnelle d'un jeune Spirou plein de questionnements.

Emile Bravo est né en 1964 à Paris et s'évertue aussitôt à gribouiller sur tout ce qui traîne. Quand il comprend qu'il peut raconter des histoires avec ses dessins, il se lance dans l'écriture dessinée. Bien plus tard, quand il s'aperçoit que c'est un métier (appelé "auteur de bande dessinée") et qu'il faut bien gagner sa vie, il tente sa chance et entre dans un territoire inconnu et hostile... Heureusement, il est accompagné de son vieux complice Jean Regnaud avec qui, il fait ses premières armes (Aleksis Strogonov, chez Dargaud). Puis il rencontre et se lie d'amitié avec d'autres nouveaux explorateurs (Sfar, Blain, Guibert...) qui l'encouragent dans sa lutte pour la bande dessinée jeunesse et avec lesquels il fonde l'atelier des Vosges. Il crée alors "Les épatantes aventures de Jules" (chez Dargaud) qui le font connaître du grand public. Il réalise, par la suite, "Boucle d'or et les sept ours nains" (Le Seuil jeunesse) et "Ma maman est en Amérique elle a rencontré Buffalo Bill" (Gallimard Jeunesse, essentiel Angoulême 2008) tentant de rapprocher cette bande dessinée si décriée, de l'édition jeunesse afin d'élargir son lectorat.

Pour Dupuis, Emile Bravo dévoile sa vision personnelle de Spirou et Fantasio et tente de donner des réponses à toutes les questions qu'il se posaient enfant : comment un adolescent qui tient les portes dans un hôtel peut-il se révéler et devenir le jeune aventurier que nous connaissons ? A-t-il été amoureux ? A-t-il une question politique ? D'où vient son amitié indéfectible pour Fantasio ? C'est à ces questions et quelques autres, qu'Emile Bravo tente de répondre dans "Le Journal d'un ingénu, une aventure de Spirou et Fantasio par Emile Bravo". En situant son album en 1939, il nous livre l'album fondateur de la série "Spirou et Fantasio", celui qui explique, ou du moins remet en perspective, les albums parus à ce jour.

Le "Grand Prix RTL de la Bande Dessinée 2008" a été remis à Émile Bravo pour «Le journal d'un ingénu».

Commentaires

  • De Bouliguie posté le 13 juin 2012 à 17h25
    [...]j'ai beaucoup de chose à dire sur cette magnifique BD. merci :).
  • De Bouliguie posté le 13 juin 2012 à 17h24
    Je suis désolée, j'écris trop mais c'est parce que [...]
  • De Bouliguie posté le 13 juin 2012 à 17h23
    [...] Je trouve que ça rassemble les deux héros qui sont, finalement, pas très différents ;).
  • De Bouliguie posté le 13 juin 2012 à 17h22
    J'aime aussi le fait de citer Tintin dans la BD. [...]
  • De Bouliguie posté le 13 juin 2012 à 17h20
    [...] parce qu'elle est triste et comique à la fois.
  • De Bouliguie posté le 13 juin 2012 à 17h19
    [...] et, je n'avais pas compris à quelle époque ça se passait. J'aime cette BD parce que [...]
  • De Bouliguie posté le 13 juin 2012 à 17h17
    J'ai lu "Le Journal d'Un Ingénu" chez une amie et, quand je l'ai commencé,[...]

Ajouter un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.