Mon profil
Agenda Concours Infos Interviews La Minute BELGE Solutions Vidéos Webtoons

Le Petit Dictionnaire des Psy

Publié le 05/04/2019
À l'occasion du départ à la retraite des célèbres Psy de Bédu et Cauvin, nous offrons à nos abonnés, un abécédaire qui retrace le parcours de la série. Mais vous le savez, nous vous aimons aussi, chers lecteurs du site. C'est pourquoi nous vous proposons de découvrir des extraits de ce supplément !

A comme Arrivée dans le journal
Le premier gag des Psy – un récit de quatre pages sur les déboires d’un footballeur – est publié dans le SPIROU n° 2803. C’est le premier numéro de l’année 1992 et, en couverture, on peut lire « Spécial rire – trois nouvelles séries de gags ». Il s’agit de Garage Isidore d’Olis et Gilson, de Taxi Girl, dessiné dans un style semi-réaliste par Laudec et imaginé par Cauvin, et Les Psy.


F comme Fantasme
Qui dit psychanalyse dit exploration des fantasmes, souvent à connotation sexuelle. Une grande partie du vocabulaire conceptuel mis en place par Sigmund Freud (1856-1939) – du complexe d’Œdipe à la frustration – fait référence à la sexualité humaine. Tenter une série humoristique « tous publics » sur Les Psy sans tomber dans la blague graveleuse était une énorme gageure. Cauvin et Bédu ont su relever ce défi pendant près de trois décennies !

 

 

 

K comme Kafkaïen
Même avec une baguette magique, Franz Kafka et Raoul Cauvin n’auraient jamais pu se rencontrer : le premier est mort le 3 juin 1924, le second est né le 26 septembre 1938. Et pourtant, certains gags des Psy ont parfois des accents kafkaïens, quand les patients sur le divan se sentent incompris et aliénés, dans un monde qui les dépasse…

 

N comme Nombre de gags
Depuis 1992, le Dr Médard aura vécu plus de 372 consultations… Ce qui correspond à plusieurs centaines de planches car selon son inspiration, Cauvin les développait dans des gags de deux, trois ou quatre pages. Mais il a toujours évité d’entreprendre une longue aventure de quarante-quatre planches, sentant bien que la série ne s’y prêtait pas.

 

U comme Ubiquité
Raoul Cauvin possède ce don rare de pouvoir faire plusieurs choses à la fois, comme s’il était à plusieurs endroits en même temps. Lorsqu’il s’est lancé dans Les Psy, Bédu possédait également cette faculté, puisqu’il a d’abord continué à dessiner en parallèle les aventures de Clifton pour le Lombard. Mais il s’est rapidement rendu compte que le graphisme des deux séries allait en pâtir, et a décidé de se consacrer exclusivement à sa nouvelle création.

 


Z comme ZZZZ
À savoir le son du léger ronflement parfois émis par Raoul dans son canapé après plusieurs heures d’intense labeur pour échafauder de nouveaux gags…

 

 

Commentaires
Chargement des commentaires
SPIROU c'est aussi sur
Identifiant SPIROU
Identifiez-vous ou inscrivez-vous
Pourquoi s'identifer ?
En vous identifiant, vous pourrez :
  • donner votre avis
  • suivre vos séries favorites
  • accéder à du contenu réservé
  • participer aux concours
  • suivre votre abonnement
  • et bientôt d'autres surprises
Charte de confidentialité

Comment sont utilisées mes données ?

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies, pour personnaliser les contenus, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
En savoir plus sur les cookies et les données personnelles - J'accepte