Mon profil
Concours Infos Interviews La Minute BELGE Qui a tué Spirou ? Solutions Vidéos Webtoons

SEULS, tome 12 : l'album de tous les dangers !

Publié le 31/01/2020
Séparés, les héros de SEULS s'apprêtent à vivre chacun une aventure cauchemardesque... La rédac' est partie à la rencontre des auteurs, Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti.

Bruno, si Fabien était un des personnages de Seuls, lequel serait-il ?

GAZZOTTI : Ivan. Le mec flippé qui fait de l'humour pour se déstresser.

VEHLMANN : Et toi tu serais Dodji, un fonceur qui peut se mettre en colère assez fort, mais qui a un cœur grand comme ça !

"Les révoltés de Néosalem" permet de découvrir de nouvelles facettes de cette étrange cité... Comment l'as-tu construite ?

GAZZOTTI : Quand j'ai commencé à dessiner Néosalem, dans le tome 8 de Seuls, elle ressemblait à une petite ville de montagne que l'on aurait installée dans le sud de la France. C'était un peu n'importe quoi ! Mais à l'époque mon seul impératif était que Néosalem soit totalement différente de Fortville. Puis j'ai fait un voyage en Croatie et découvert que là-bas les villes anciennes correspondaient exactement à la Néosalem que j'avais en tête. J'ai donc fait plein de photos, de quoi me faire ma propre base de documentation, puis j'ai tout réorganisé à ma sauce. Mais finalement pas tant que ça... Car on trouve par exemple des vestiges romains dans beaucoup de villes croates !

Néosalem est une ville très peuplée, et ton découpage est très serré... Comment fais-tu cohabiter autant de personnages sur des petites cases ?

GAZZOTTI : Je ne peux pas le révéler, sans quoi mon métier perdrait de sa magie aux yeux des lecteurs ! Plus sérieusement, j'avais lu dans une interview que Tillieux réfléchissait beaucoup à l'organisation de ses cases avant de se mettre au travail. Je fais pareil en préparant dans ma tête tout mon découpage. Quand je prends mon crayon, je sais donc précisément où je vais. Pour ce qui est du nombre de personnages, je dois tout de même avouer une chose : quand je reçois le scénario de Fabien, je suis parfois obligé de lui demander de me rappeler qui est qui. Puis je prends les anciens albums afin de me rappeler qui ressemble à quoi !

Seuls est une série jeunesse très noire, souvent violente. Pensiez-vous que la société lui autoriserait une pareille longévité ?

VEHLMANN : J'avais la conviction qu'il y aurait un public pour ça, oui. Enfant, j'aurais voulu lire Seuls. Mais j'ai été surpris par l'intensité du phénomène. J'avais l'ambition d'atteindre 20 ou 30 000 ventes, surtout grâce au dessin très populaire de Bruno. Mais jamais je n'aurais pensé que ça marcherait à ce point, et que ça dure autant. Surtout que nous avons un rythme de parution parfois compliqué et un cycle avec des héros séparés, ce qui fait que les lecteurs n'ont pas vu certains d'entre eux depuis très longtemps ! Mais que les fans se rassurent : après des ramifications qui étaient nécessaires, il sera temps de revenir à quelque chose de plus limpide pour le cycle 4... Ce qui ne veut pas dire que nos héros auront moins d'ennuis !

Avec toute cette gravité, les enfants de Seuls sont-ils encore vraiment des enfants ?

VEHLMANN : Seuls est un récit d'initiation, censé raconter le passage d'enfants vers l'âge adulte. Le paradoxe, c'est que nos personnages sont bloqués à un âge corporel fixe. Mais comme l'expérience et le temps qui passe les rendent âgés dans leur tête, j'estime que oui : ils deviennent petit à petit des adultes.

GAZZOTTI : Moi je crois que nos héros restent tout de même des enfants. La science est claire : le développement du cerveau ne s'achève que vers l'âge de 25 ans !

Beaucoup de vos fans, qui ont découvert Seuls en 2006, ont maintenant plus de 25 ans...

VEHLMANN : Les adultes qui viennent me voir en dédicace et me disent qu'ils me lisaient petits me troublent complètement. Moi, je me vois toujours jeune et fringant, comme en 2006, alors que je ne le suis peut-être plus... Ce qui est merveilleux c'est qu'au-delà de ces trentenaires, de nouvelles générations d'enfants continuent à découvrir la série. Nous avons une chance folle de vivre pareille aventure, Bruno et moi.

Commentaires
Chargement des commentaires
Informations
Conditions d'utilisation
CGV
Vie privée
DUPUIS.com
SPIROU c'est aussi sur
Identifiant SPIROU
Identifiez-vous ou inscrivez-vous
Pourquoi s'identifer ?
En vous identifiant, vous pourrez :
  • donner votre avis
  • suivre vos séries favorites
  • accéder à du contenu réservé
  • participer aux concours
  • et bientôt d'autres surprises
Charte de confidentialité

Gérer votre abonnement ?
Mon espace abonné.